Sur deux puits profonds réalisés par MASNAT, l'exhaure mécanique s'est avérée nécessaire :
À Chin Fangalan où les femmes l'ont demandée, afin de disposer du temps nécessaire à leur formation (alphabétisation et couture). Le système mécanique de ce puits est aujourd’hui en panne. En attendant la population utilise l’exhaure animale pour ses besoins en eau.


À In Idbig : la Ferme de l'Espoir, gérée par la coopérative ANIAT, qui utilise principalement ce puits, ne pouvait plus faire face à l'abreuvement, plusieurs fois par jour, de plus de 150 animaux.

Depuis, l'extraction solaire remplace le groupe électrogène à la Ferme de l’Espoir. 36 panneaux solaires de 420W chacun assurent l'énergie nécessaire pour extraire l'eau à une profondeur de plus de 100 mètres.

 L'ancien dispositif a servi à l'exhaure mécanique du puits de Wan Takoniawen. 

 

 

 Tous ces puits constituent l'une des réalisations essentielles pour la création d'un nouveau lieu de vie.